Le Conseil d'Etat valaisan a approuvé l'évaluation des besoins du dispositif cantonal de sauvetage héliporté. La procédure se poursuit avec le lancement de l'appel d'offres et l'attribution des mandats d'ici la fin de l'année, a indiqué vendredi le canton. En Valais, le sauvetage héliporté est l'affaire des compagnies Air-Glaciers et Air Zermatt. Mais en 2020, le Tribunal fédéral a admis un recours de la compagnie Héli-Alpes SA et a enjoint le canton d'organiser un appel d'offres pour attribuer les autorisations d'effectuer des vols de sauvetage.

Cet appel d'offres est lancé par l'Organisation cantonale valaisanne des secours (OCVS) qui, notamment, «va adresser un courrier à toutes les compagnies qu'elle a pu recenser en Suisse», précise le canton. Une fois que l'OCVS aura analysé les offres, «une proposition d'attribution des nouveaux mandats sera mise en consultation cet automne avant l'attribution des mandats d'ici la fin de l'année et leur entrée en vigueur en mai 2023, après la très haute saison d'hiver».

Lire aussi: A bord d’un hélicoptère d’Air-Glaciers, aux côtés des anges gardiens venus du ciel

Un hélicoptère de plus pour le Haut-Valais

En amont de cet appel d'offres, soit en août et septembre 2021, le rapport d'évaluation des besoins du dispositif cantonal de sauvetage héliporté a été mis en consultation. Suite aux remarques, le dispositif a été complété avec un hélicoptère de plus dans le Haut-Valais, en très haute saison d'hiver. «Dans les faits, ce troisième hélicoptère est déjà mis à disposition en tant que moyen surnuméraire. Vu le nombre important d'interventions qu'il effectue, il sera désormais reconnu dans le dispositif planifié», explique le canton.

Les propositions concernant l'attribution de moyens supplémentaires à Sion et dans le Chablais n'ont en revanche pas été retenues par l'OCVS. Elle a estimé que «le nombre d'interventions ne justifie pas de compléter le dispositif actuel dans ces régions».

Lire également: La REGA arrive en Valais et enflamme le canton