Justice

Un des auteurs présumés de l’assassinat de Frasses (FR) s’est évadé

En 2013, un Italien d’origine kosovare avait été exécuté en rentrant chez lui à Frasses. L’évasion d’un des suspects de la prison centrale de Fribourg est le dernier épisode tragique d’une longue guerre de clans qui a déjà fait 25 morts

Un des auteurs présumés de l’assassinat de Frasses (FR) s’est évadé de la prison centrale à Fribourg dans la nuit de vendredi à samedi. Cet homme de 35 ans d’origine kosovare, considéré comme dangereux, a probablement quitté le territoire suisse.

Sa photo a été diffusée au niveau national et international: taille de 1,77 mètre, corpulence moyenne, yeux bruns et cheveux noirs courts ainsi qu’une longue barbe noire. Lors de son évasion, il portait un pantalon de training noir, un pull noir et des baskets. Il parle allemand, albanais et français avec un fort accent.

Il a probablement bénéficié d’une aide extérieure, a indiqué la police cantonale fribourgeoise lundi dans un communiqué. Et de prier toute personne susceptible de fournir des renseignements d’appeler le 117 ou de se présenter au poste de police le plus proche.


Guerre de clans

En mai 2013, des hommes avaient exécuté un Italien d’origine kosovare de 36 ans, alors qu’il rentrait chez lui à Frasses avec sa femme et ses enfants. C’était une vengeance dans le cadre d’un long conflit sanglant entre des familles suspectées de trafic de stupéfiants, qui a fait de nombreuses victimes. La vendetta a entraîné la mort d’au moins 12 personnes des deux clans entre 2000 et 2014, sans compter le décès d’une dizaine d’autres personnes apparentées.

Relire: Une vendetta fait 25 morts (août 2015)

Publicité