La crise sanitaire renforce un sentiment déjà fort au sein du PLR: la liberté individuelle est une valeur fondamentale que la direction du parti doit défendre avec vigueur. C’est l’un des principaux enseignements qui ressort de la deuxième enquête interne menée par l’équipe de la présidente Petra Gössi auprès de ses membres. Cette seconde prise de température fait suite à celle de 2019, qui a conduit le PLR à faire son aggiornamento en matière de politique climatique. Désormais, le parti défend clairement la révision de la loi sur le CO2: lors de son assemblée des délégués effectuée en ligne le 31 octobre, il lui a apporté son soutien par 218 voix contre 60 et 7 abstentions.

Lire aussi: Le PLR est d’accord de taxer les billets d’avion