Justice

Un avocat anglais arrêté à Genève pour chantage

Matthew Parish demandait plus de 700 000 francs d’honoraires à la société de négoce Integral Petroleum

L’homme de loi anglais Matthew Parish a été placé en détention à Genève pour avoir tenté de faire chanter l’un de ses anciens clients, la société de négoce Integral Petroleum, a appris Le Temps de sources proches du dossier. Mercredi, sa détention a été prolongée de deux mois par le Tribunal des mesures de contraintes à l’issue d’une audience où son avocat, Marc Henzelin, demandait sa remise en liberté.

Selon des documents issus de la procédure, Integral Petroleum a déposé plainte contre l’avocat anglais, autrefois inscrit au Barreau de Fribourg, pour calomnie, violation du secret professionnel et tentative d’extorsion, notamment.

L’affaire est instruite par le procureur Stéphane Grodecki, qui enquête déjà contre Matthew Parish pour avoir joué un rôle dans le montage d’un faux arbitrage au profit d’un cheikh koweïtien. C’est l’accumulation de ces deux enquêtes, et surtout le comportement erratique de Matthew Parish durant les procédures, qui a motivé son placement en détention.

Démêlés médiatisés

D’après les documents, Matthew Parish aurait réclamé quelque 720 000 francs, puis 890 000 francs d’honoraires à Integral Petroleum en juin 2017, soi-disant pour avoir représenté la société lors d’un arbitrage.

Lorsque la société a contesté ces sommes, qu’elle juge totalement injustifiées, il a envoyé de multiples courriels à des autorités européennes et américaines pour accuser l’entreprise pétrolière de financement du terrorisme. Selon les documents, il proposait à Integral Petroleum de mettre fin à sa campagne de dénigrement si ses honoraires lui étaient payés.

Origine turkmène

«C’est du pur chantage», estime David Bitton, l’avocat d’Integral Petroleum dans ce dossier. Matthew Parish avait aussi médiatisé ses démêlés avec Integral Petroleum dans plusieurs communiqués de presse, aujourd’hui caviardés mais toujours accessibles sur internet. Une procédure civile qui lui enjoignait de mettre fin à ses agissements n’a eu aucun résultat.

Plutôt discrète, Integral Petroleum est dirigée par un Russe d’origine turkmène, Murat Seitnepesov, âgé de 44 ans. Selon une personne qui le connaît, «il a eu énormément de succès ces dernières années». Sur son site, la société affirme être devenue «l’une des plus grosses exportatrices et opératrices logistiques pour le pétrole brut et les produits pétroliers dans la région de la mer Caspienne».

Depuis 2017, elle organise la conférence Caspian Week en marge du Forum économique de Davos. Ses animateurs ont aussi acheté un restaurant genevois, Le Marignac, qui ouvrira le 8 juin au Grand-Lancy. 

Publicité