A Lausanne, un cabinet de psychiatrie – l’un des plus grands de la place – est sur la sellette. Au début de cette année, la faîtière des assureurs Santésuisse et cette institution sont parvenues à un arrangement à l’amiable. Selon ce dernier, le cabinet s’est engagé à rembourser un montant d’un million de francs aux caisses. «Une affaire grave», selon le conseiller d’Etat Pierre-Yves Maillard.

Lire aussi: Les caisses traquent les «médecins hors normes»