«Que n'aurait-on pas entendu si Genève n'avait rien fait pour cet événement. Les critiques acerbes auraient été légitimes.» C'est ainsi que Christian Ferrazino, maire de Genève, a annoncé hier devant la presse, au Palais Eynard, que la Cité de Calvin commémorera, les 26 et 27 avril prochains, le cinquantième anniversaire des Accords de Genève de 1954.

«Acte de paix»

Respectivement ambassadeur et consul du Vietnam, Ngo Quang Xuan et Nguyen Thiep ont uni leurs voix à cette occasion pour rappeler que ces accords, qui avaient mis fin à la guerre entre la France et l'Indochine et permis à la Suisse de revenir en force sur la scène internationale, ont constitué un «acte de paix dont le but était l'indépendance nationale et la réunification du Vietnam».

La commémoration se déroulera sous la forme d'un colloque, intitulé «Genève, ville de paix. 1954-2004: des Accords de Genève à la coopération internationale», organisé le 27 avril à la Maison des associations, de 9 h 15 à 16 h 30. Les autorités de la ville ont par ailleurs confié à Guy Mettan, directeur exécutif du Club suisse de la presse, la rédaction d'un ouvrage rassemblant des témoignages de personnalités liées aux négociations de 1954 ou proches des participants à celles-ci. L'ouvrage est paru aux Editions Slatkine sous le titre «Genève, ville de paix: de la conférence de 1954 sur l'Indochine à la coopération internationale».