Les Suisses ont les transports publics chevillés au corps. Mais le nombre d’acteurs est tel qu’il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, notamment pour choisir le bon titre de transport et identifier le tarif le plus juste. Tout le monde connaît les CFF, l’abonnement général, le demi-tarif, les entreprises de transport locales et régionales comme les TL, les TPG, les TPF, TransN ou le BLS. De nombreux usagers se sont familiarisés avec les applications que les opérateurs ont développées, en particulier Mobile CFF, Lezzgo (BLS) ou Fairtiq (TPF et partenaires).

Mais on ne sait pas toujours qu’il y a, en tout, 250 entreprises de transport actives dans le pays. Et l’on n’a pas toujours conscience de l’existence en Suisse de 17 communautés tarifaires régionales. Il s’agit, en Suisse romande, d’Unireso à Genève, de Mobilis dans le canton de Vaud, de Frimobil à Fribourg, d’Onde verte à Neuchâtel, de Vagabond dans le Jura, de Libero dans le canton de Berne, sans oublier, outre-Sarine, la plus puissante de toutes, le Zürcher Verkehrsverbund (ZVV).