Vainqueur du concours d’urbanisme et d’architecture lancé en avril dernier, le projet «social loft» du bureau lausannois Dreier Frenzel Architecture et Communication, prévoit l’édification de trois groupes de bâtiments de 100 logements chacun. Constitués d’un tiers d’habitations bon marché (HBM), d’un tiers habitations mixtes (HM) et d’un tiers de logements en loyer libres, ils seront réalisés par trois maîtres d’œuvre: la Fondation de la Ville de Genève pour le logement social, et les coopératives de l’habitat associatif (CODHA) et de la rue des Rois. «Il ne s’agira pas d’un quartier de bobos, mais de logements abordables pour la majorité de la population genevoise», a précisé le maire de la ville, Rémy Pagani, membre d’A gauche Toute! Le site accueillera aussi une école, une salle de spectacle et des espaces verts. Les voitures ne circuleront pas sur le site, elles seront reléguées dans un parking sous-terrain de 325 places. En sous-sol aussi, des dépôts seront construits pour les collections des musées de la Ville. Le périmètre, qui appartenait auparavant aux Services industriels de Genève, est actuellement en pleine décontamination après avoir subi, au cours du XIXe siècle, une importante pollution au cyanure. Les opérations devraient prendre fin en 2012.