«Le Conseil fédéral est chargé de créer la base légale qui permettra d’exproprier la ville de Berne, de sorte qu’à l’avenir il puisse imposer lui-même la loi et l’ordre sur la place Fédérale.» Les mots claquent. Ils forment le corps d’une motion qui sera débattue lundi prochain au Conseil national.