Etrange affaire, que celle, rapportée par «Le Temps d’Algérie», traitée ce weekend par le tribunal criminel d’Alger. Elle concerne un espion présumé de Hannibal Kadhafi. Arrêté en Algérie, cette personne aurait déclaré aux enquêteurs du département du renseignement et de la sécurité (DRS) que Hannibal Kadhafi «l’avait chargé de planifier un attentat terroriste contre l’aéroport de Genève et des infrastructures en Suisse pour qu’ils soient, ensuite, attribués à Al Qaïda.» L’espion présumé se serait ensuite retracté et aurait déclaré avoir inventé cette histoire d’attentat pour se venger de Hannibal Kadhafi, qui l’aurait maltraité.

Cette personne, qui aurait réussi à s’enfuir de Libye, aurait eu un contact avec l’ambassade de Suisse en Algérie. Selon le DRS, cette dernière l’aurait «hébergé sur place pendant 20 jours». L’accusé reconnaît avoir contacté l’ambassade suisse, «mais juste pour avoir les coordonnées du bureau du conseil international des droits de l’homme à l’ONU pour déposer plainte contre Hannibal pour maltraitance».

Selon le quotidien, le prévenu a été condamné «à 4 ans de prison ferme».