élections fédérales

Un étranger engagé pour la pose d’affiches d'une candidate UDC

Un ressortissant français a installé le long des routes les affiches électorales de l’UDC Lena Lio, un comble pour ce parti qui a fait de «la priorité aux Suisses» son cheval de bataille. La candidate n’en savait rien. Comme d’autres politiciens, elle avait mandaté une société lausannoise pour assurer l’opération

Des affiches électorales d’une candidate UDC au Conseil national, Lena Lio, posées au bord des routes à Lavaux par un homme de couleur, dont la voiture arbore des plaques flanquées du numéro 92, celui du département des Hauts-de-Seine, en banlieue parisienne. Les photos, qu’un lecteur nous adresse, ne sont pas seulement cocasses, elles interpellent de la part d’une formation connue pour ses positions anti-immigration. «Notre parti se bat pour que les résidents suisses soient prioritaires dans l’attribution des places de travail», peut-on ainsi lire sur son programme pour les élections fédérales. Et qu'en est-il pour les places de poseur d’affiches?

Lire aussi un ancien éditorial: La pomme de discorde

Appel à une agence

Interrogé sur ce cas, le président de l’UDC Vaud, Jacques Nicolet, préfère ne pas répondre personnellement, étant lui-même candidat à sa réélection au Conseil national. Il assure néanmoins que le parti cantonal n’a mandaté personne pour la pose des affiches individuelles, relevant avoir lui-même mené l’opération avec les membres de son comité de campagne et sa compagne, uniquement des gens «avec des plaques bien vaudoises». Mais le parlementaire n’exclut pas que d’autres candidats de son parti aient pu faire appel à des tiers ou à une agence.

Lire également: La pomme de l’UDC fâche le PLR

Contactée à son tour, la principale intéressée, Lena Lio, manifeste son étonnement et avoue ne pas savoir quelle personne s’est occupée de son affichage le long des routes. La cheffe d’entreprise de Pully renvoie à son directeur de campagne, Kevin Grangier, ancien chef de campagne de l’UDC pour la Suisse romande et connu pour avoir été l’un des artisans de l’élection de Guy Parmelin au Conseil fédéral. Ce dernier s’explique: «Pour la pose des affiches de Lena Lio, nous avons mandaté la société Incop, basée à Lausanne et spécialisée dans les activités de soutien au militantisme.» Quant à la question de l’adéquation entre le message politique de l’UDC et le fait que les affiches soient visiblement posées par un travailleur étranger, Kevin Grangier botte en touche: «Nous avons veillé à engager une société suisse, active dans le canton de Vaud. Nous n’avions pas à lui demander qui elle embauchait.»

Organisation apolitique

Créée en août 2015 dans la capitale vaudoise, Incop se présente comme une association à but non lucratif agissant dans «le soutien d’actions en faveur du développement de la démocratie directe». Apolitique, elle œuvre dans la récolte de signatures pour des référendums ou des initiatives (elle a par exemple été très active lors de l’initiative populaire RASA «Sortons de l’impasse»), ainsi que dans le soutien à des partis, notamment par la distribution de flyers ou dans la pose d’affiches. Plusieurs candidats aux élections fédérales ont fait appel à ses services cette année pour les élections du 20 octobre.

Interpellée par Le Temps sur la pose des affiches de Lena Lio, Incop Suisse met en garde contre une fausse interprétation de l’image et se défend d’employer des frontaliers: «Le poseur d’affiches est bien Français, mais il vit depuis longtemps à Lausanne et est au bénéfice d’un permis B. La voiture en question aux plaques d’un département de la région parisienne n’est pas la sienne. Elle lui a été prêtée pour qu’il puisse mener à bien cette mission d’affichage, qui devait se faire dans des délais très courts.» La société promet que tous ses employés sont en règle et déclarés.

Mandats d’autres politiciens

Incop Suisse ne souhaite pas pour autant dévoiler le nombre de politiciens pour lesquels elle a un mandat durant ces fédérales 2019. «Nous pouvons juste confirmer que nous travaillons pour plusieurs candidats, issus de différentes formations politiques.»

Publicité