Un fils à l’école valaisanne

L’expert fribourgeois Luke Gillion a lu les conclusions de son rapport d’enquête disciplinaire sur le chef du Service de l’enseignement, Jean-Marie Cleusix, jeudi matin. Normalement, c’est une commission d’enquête disciplinaire constituée de personnes de l’administration qui mène ce genre d’enquête. Mais dans le cas précis, pour éviter tout conflit d’intérêts, le chancelier d’Etat a cherché un expert externe. Luke Gillion lui a été conseillé par deux universités.

Il s’avère qu’il scolarise son fils dans la filière sport-études du Collège de Brigue. «Je ne vois pas en quoi cette question est pertinente, répond Luke Gillion au Temps. Je suis totalement indépendant.»

Filière sélective

Les élèves souhaitant entrer dans la filière sport-études sont sélectionnés par une commission formée en partie de membres du Service de l’enseignement, soit par des subordonnés de Jean-Marie Cleusix. Le président du Conseil d’Etat, Jean-Michel Cina, déclare qu’il ne savait pas que le fils de Luke Gillion était scolarisé en Valais. «Mais je n’ai aucun doute quant à l’indépendance de l’expert. Je ne vois pas comment Jean-Marie Cleusix aurait pu faire pression sur lui en utilisant la scolarisation de son fils.»