Calme dans tous les cantons, la rentrée scolaire 2005-2006 connaîtra tout de même un événement historique: l'ouverture du premier gymnase intercantonal de Suisse.

Dès le 29 août, 308 adolescents fribourgeois et vaudois de la Broye fréquenteront le même établissement à Payerne (VD).

Après deux ans de construction, le Gymnase intercantonal de la Broye (GYB) est prêt à accueillir ses premiers élèves, 134 Vaudois et 174 Fribourgeois, a indiqué à l'ATS Thierry Maire, directeur du GYB.

Parmi eux, 190 vont suivre la filière de la maturité et 118 l'école de culture générale et de commerce. Ils seront répartis dans treize classes. L'enseignement est assuré par 35 professeurs. A terme, le gymnase, dont la construction a coûté quelque 70 millions, recevra environ 800 jeunes dans une quarantaine de classes.

Le principal défi de ce projet a été de réunir sous un même toit deux systèmes scolaires et deux mentalités différentes, a souligné Thierry Maire. «Pour tout ce qui est arithmétique, nous avons fait une moyenne», a expliqué le directeur du GYB.

Ainsi le nombre de jours de cours au GYB est de 183 (alors qu'il de 186 dans le canton de Vaud et de 180 dans celui de Fribourg) et la durée de travail est de 41 h 45 (VD: 41 h 30/FR: 42 heures).

Dans la délicate question des salaires, la Convention intercantonale a aussi coupé la poire en deux. Les enseignants vaudois ont dû faire des concessions: leur rémunération est moins élevée que s'ils travaillaient dans un gymnase vaudois, du moins en début de carrière. «Parfois nous avons dû choisir entre la solution de l'un ou l'autre canton, a souligné Thierry Maire. Ainsi les dates des vacances scolaires seront fribourgeoises les années impaires et vaudoises les années paires.»

Il a également fallu innover, notamment en ce qui concerne le plan d'études, car les Vaudois atteignent la maturité en douze ans et les Fribourgeois en treize ans. Au GYB, la durée des études sera donc de trois ans pour les premiers et de quatre ans pour les seconds, a expliqué le directeur. De ce fait, les étudiants vaudois commenceront directement en deuxième année.