Quinze personnes arrêtées, 55 kilos d’héroïne pure saisis: la police et le Ministère public zougois ont démantelé une plaque tournante de l’héroïne en Suisse. L’enquête a duré deux ans. Il s’agit de la plus grosse opération dans le domaine des stupéfiants jamais menée à Zoug.

Les trafiquants transportaient régulièrement la drogue de la Turquie en Suisse. La quantité d’héroïne saisie aurait suffi à fabriquer 300 kilos de drogue coupée pour une valeur marchande de 10 millions de francs, a indiqué mardi à la presse Thomas Armbruster, chef de la police criminelle.

Armes, voitures et argent

Les autorités ont effectué 20 perquisitions. Outre la drogue, elles ont saisi des armes, des munitions, une douzaine de voitures et plusieurs dizaines de milliers de francs. Une demande d’entraide judiciaire a été adressée aux autorités turques pour effectuer des perquisitions dans deux appartements en Turquie.

Des chefs de l’organisation criminelle ont été arrêtés et pas seulement des «petits poissons», ont souligné les autorités d’enquête. Le trafic de drogue dans la région est durablement affaibli, estiment-elles.

Au total, 15 personnes ont été arrêtées (14 hommes et une femme). Il s’agit de 11 Turcs, deux Suisses d’origine turque, un Iranien et un Néerlandais. La majorité de ces personnes disposent d’un permis B ou C et vivent dans le canton de Zoug.

Pas bien intégrés

Les membres du réseau ne se sont pas bien intégrés en Suisse. Ils n’ont pratiquement pas de contact en dehors de l’organisation. Certains tiennent des petits commerces. La plupart sont toutefois sans emploi et au bénéfice de l’aide sociale ou d’une rente invalidité.

Six se trouvent actuellement en détention préventive. Quatre ont commencé à purger leur peine de manière anticipée. Trois ont été relâchés en attente de leur jugement. Un homme a déjà été condamné par le Ministère public. Enfin, une procédure a été abandonnée.

Les premiers indices de l’existence dans le canton de Zoug d’une organisation criminelle vendant de la drogue en grande quantité sont venus de Hambourg en 2012. Une commission spéciale a alors été créée à Zoug.

Première arrestation en 2013

Un premier livreur transportant la drogue a été arrêté en mai 2013 à la frontière suisse avec 16 kg d’héroïne provenant de Turquie. En août 2013, trois personnes ont été arrêtées à Cham (ZG). Dans leur voiture, les policiers ont trouvé une valise avec 30 kg d’héroïne.

Le réseau s’est alors réorganisé, a indiqué Thomas Armbruster. Plusieurs autres personnes ont ensuite été arrêtées entre décembre 2013 et octobre 2014 et 9 kg de drogue ont été saisis.

L’héroïne était transportée par des mules qui se rendaient en Turquie en voiture pendant leurs vacances. Là, ils chargeaient dans les véhicules la drogue venue d’Afghanistan. Ils revenaient ensuite en Suisse en passant par la Grèce et l’Italie. Afin d’éviter les contrôles, les trafiquants emmenaient souvent leur femme et leurs enfants avec eux.