Un jour après le drame, les secouristes ont fait place à la police scientifique sur la piste de la Plaine Morte. Mercredi, les enquêteurs recherchaient tous les éléments probants qui doivent permettre de comprendre ce qui s’est passé la veille sur le domaine skiable de Crans-Montana, où une avalanche a coûté la vie à une personne. Quelques dizaines d’heures après le drame, des pistes semblent se dessiner.

1. Comment l’avalanche meurtrière s’est-elle déclenchée?

Directeur de Meteorisk, Robert Bolognesi a arpenté, mercredi matin, les pentes avoisinant celles qui ont vu la coulée mortelle se déclencher. Après ses observations, le nivologue émet trois hypothèses. Il estime premièrement qu’une chute de blocs rocheux pourrait être à l’origine de l’avalanche. Très similaire, la deuxième hypothèse voudrait que des blocs de neige, mêlés à des cailloux, aient provoqué la coulée. La troisième éventualité serait celle d’une reptation de neige, à savoir un glissement du manteau neigeux humidifié et lourd, sous l’action de son poids.