Quatre randonneurs ont été emportés dimanche matin, peu avant 10 heures, dans une avalanche sur les hauts de Martigny. La coulée de neige s’est produite dans la combe de Malaluy, zone frontière des communes de Bovernier et Orsières en dessous du Clocher d’Arpette.

Les quatre randonneurs montaient à peaux de phoque au-dessus de Champex-Lac. Ils progressaient en direction du Clocher d’Arpette. C’est à une altitude de 2430 mètres que le groupe s’est fait surprendre par l’avalanche. L’une des personnes a été emportée sans se faire ensevelir, une autre a été partiellement recouverte de neige. Le troisième randonneur a été dégagé par ses camarades. Blessé, ce dernier a été héliporté à l’hôpital.

Equipés de détecteurs de victimes d’avalanche

Les secouristes sont arrivés rapidement sur place au moyen de quatre hélicoptères d’Air-Glaciers et Air-Zermatt. Ils ont retrouvé la quatrième personne sous environ un 1,50 mètre de neige et n’ont pu que constater son décès.

Le défunt est un ressortissant vaudois âgé de 37 ans et domicilié en Valais. Le blessé est également un Vaudois âgé de 35 ans domicilié à Fribourg. Les autres randonneurs impliqués sont des Valaisans âgés de 47 et 48 ans. Ils étaient tous équipés de détecteurs de victimes d’avalanche.

«Nous avons procédé à une intervention classique pour ce genre d’avalanche, explique François Mathey, guide sauveteur d’Air-Glaciers à Sion. La géolocalisation a eu lieu à l’aide de nos appareils aériens. Tout a été fait rapidement.»

L’avalanche mesure environ 1,500 km de long et 30 mètres de large, pour une perte de dénivelé de 820 mètres.

Une précédente avalanche à Crans-Montana

Ce drame fait suite à une autre avalanche survenue le 19 février à Crans-Montana, en Valais. Quatre personnes avaient été emportées dans une coulée de neige alors que le danger d’avalanche pour la région était de niveau 2 sur 5. Le bilan s’était établi à une personne décédée, un patrouilleur, et trois personnes blessées.