Valais

Un nouveau complexe de luxe va voir le jour à Crans-Montana

Le groupe thaïlandais Six Senses va gérer un nouveau complexe hotelier de luxe permettant d'accueillir 200 personnes. Avec près de 100 emplois à la clé

Le thaïlandais Six Senses, l’un des leaders mondiaux de l’hôtellerie de luxe et des spas, va gérer un nouveau complexe hôtelier à Crans-Montana en Valais, selon une information de la Handelszeitung parue mercredi 28 septembre. Le groupe de luxe s'occupe de treize complexes du même type dans le monde. Propriété du fonds américain Pegasus Capital depuis 2012, Six Senses avait déjà posé un pied dans les Alpes suisses, via le spa de l’hôtel The Alpina à Gstaad.

A l’horizon 2019/2020

A Crans-Montana, la construction de ce complexe situé aux pieds des pistes pourrait débuter au printemps 2017, pour être opérationnel pour la saison d’hiver 2019/2020. Ce n'est pas Six Senses qui investira dans les murs: l'investisseur du projet immobilier est pour l'instant inconnu, selon la HandelsZeitung, 

Ce complexe en tout cas comporterait 17 appartements privés – chacun de trois à cinq chambres – ainsi que 48 suites, pour une capacité d’accueil de 200 personnes. Selon l’hebdomadaire économique, le coût du projet pourrait s’établir entre 65 et 70 millions de francs.  Bernhard Bohnenberger, le président de Six Senses cité par l'hebdomadaire alémanique, indique que ce complexe pourrait créer entre 80 et 100 emplois.

Déjà des projets pour les retombées mécaniques

Il y a une semaine, l’investisseur tchèque Radovan Vitek annonçait son intention de recapitaliser les remontées mécaniques de Crans-Montana à hauteur de 50 millions de francs. Actionnaire majoritaire d’une société dont le capital-actions s’élève aujourd’hui à 37,4 millions de francs, il est aussi à l’origine d’un projet hôtelier de 250 lits, et estimé à 180 millions de francs.

Par ailleurs, deux projets hôteliers portés par des investisseurs russes sont prévus dans la petite station d’Aminona, qui fusionnera avec Crans-Montana le 1er janvier prochain. Evgueni Kogan espère ériger 1100 lits pour 650 millions de francs, et Vladimir Marakutsa entend bâtir 23 chalets comprenant 98 chambres pour plus de 70 millions de francs.

Lire aussi: Un second Aminona fâche les écologistes en Valais

Un contexte morose

Cette annonce intervient, rappelle la «Handelszeitung», dans un contexte morose pour le tourisme alpin helvétique. Dans les cantons alpins, les nuitées baissent sans discontinuer depuis 2005. Ce mardi, des chercheurs de l’Université de Neuchâtel, de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage et de l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches ont publié une étude qui montre que la durée d’enneigement dans les Alpes suisses s’est fortement réduite ces dernières années. En moyenne, la couverture neigeuse s’installe désormais 12 jours plus tard, et disparaît 25 jours plus tôt qu’en 1970.

Lire aussi: Moins de neige en montagne, aussi au printemps et en automne

Publicité