La cybersécurité a beaucoup gagné en importance à tous les niveaux, rappelle le gouvernement dans un communiqué. Elle fait partie des tâches essentielles de la Confédération. Compte tenu de cette évolution, le Centre national pour la cybersécurité (ou NCSC) sera transformé en un office à part entière.

Créé en 2019, le NCSC est rattaché au département des finances. Son successeur dépendra quant à lui du département de la défense. Les structures précises, ainsi que les modalités d’utilisation des synergies et des interfaces avec d’autres services fédéraux, devront elles être définies d’ici à fin mars.

Lire aussi: Chronique d’une Suisse ravagée par les cyberattaques

Les activités de l’office resteront inchangées. Il s’agit notamment d’aider la population et les acteurs économiques à gérer les cyberincidents, de mettre à disposition un guichet national unique pour le signalement des cyberattaques et les questions sur le sujet, de diffuser informations, avertissements et mesures de protection concernant les cybermenaces, de sensibiliser le grand public et d’assurer la protection de l’administration fédérale.

Lire également: Les tentatives d’arnaque en ligne explosent en Suisse

L’office demeurera une unité civile de l’administration fédérale. Le DDPS a été chargé d’indiquer comment il entend renforcer le domaine de la sécurité civile tout en le délimitant par rapport aux tâches militaires qu’il assume.