Score triomphal dans le Jura. L’initiative populaire «Egalité salariale: concrétisons!» a été acceptée par plus de 88,3% des votants. Le gouvernement et tous les partis politiques, y compris l’UDC, soutenaient ce texte lancé il y a quatre ans par le syndicat Unia Transjurane.

Les Jurassiennes et les Jurassiens sont donc quasiment unanimes pour demander que des mesures concrètes soient prises afin de mettre fin aux inégalités salariales entre hommes et femmes. Des inégalités particulièrement criantes dans le dernier-né des cantons: en 2017, l’écart y était de 23%, ce qui en faisait le plus mauvais élève du pays. Secrétaire régionale d’Unia Transjurane, Rebecca Lena est aux anges: «C’est plus qu’un signal, c’est un cri lancé très fort en faveur de l’égalité salariale. Il tombe parfaitement à la veille de la grève des femmes et quelques jours après que le parlement a décidé d’augmenter l’âge de la retraite pour les femmes.»