La réforme fiscale qui devait profiter aux familles a été rejetée par 63,2% des votants. Un résultat bien plus net que prévu qui s’explique par une forte mobilisation de l’électorat de gauche, notamment urbain, et par le climat d’incertitude créé par la pandémie. Mais elle n’est pas complètement enterrée. Un plan B existe. Il a déjà été déposé. Il porte la signature de la libérale-radicale Christa Markwalder, qui s’est distanciée de son parti.

Lire aussi: Elever un enfant est une affaire politique