Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Un des tableaux qui ont pu être évacués de l’église genevoise.
© SALVATORE DI NOLFI/KEYSTONE

Genève

Un plan d’urgence a permis de sauver des biens précieux du Sacré-Cœur

Le plan d’action de la ville de Genève a été déployé une heure après le début de l’incendie. De grandes peintures, un retable et un grand christ en bois ont été sortis à temps

Immédiatement activé à la suite de l’incendie de l’église du Sacré-Cœur à Genève, le plan d’urgence de protection des biens culturels (PBC) a permis de sauver des objets précieux. Les opérations se poursuivaient vendredi.

Une heure après le début de l’incendie, le plan d’action de la ville de Genève était déployé, a indiqué vendredi Jorge Perez, responsable à la Bibliothèque de Genève, l’institution qui coordonne ce dispositif. Vers 21h00, une première série d’œuvres a pu être sortie.

Lire aussi: L’église du Sacré-Cœur à Genève ravagée par les flammes

Il s’agit de grandes peintures qui se trouvaient dans la nef, d’un retable, d’un grand christ en bois. Ces objets principalement abîmés par l’eau et la fumée ont été immédiatement pris en charge pour être stabilisés. Le plan d’urgence dispose d’une «berce» qui contient tout le matériel nécessaire à ce type de sauvetage.

Certains objets ont été complètement calcinés

Vendredi matin, les spécialistes ont pu extraire d’autres biens précieux de l’édifice, qui a subi des dégâts très importants à la suite de l’embrasement généralisé de la toiture et de son effondrement. Des objets de culte, dont un calice et un tabernacle, des habits liturgiques, des classeurs de documents, des registres et des livres de comptes ont été sortis des décombres.

Ces objets sont conditionnés pour être traités dans le bâtiment du Grütli situé à côté de l’église du Sacré-Cœur. Le plan d’urgence n’a par contre rien pu faire pour certains objets, qui ont été complètement calcinés. L’évaluation des dégâts n’a pas encore pu être faite.

L’incendie s’est déclaré jeudi après-midi. Cet important sinistre, dont la cause n’est pas connue, a nécessité l’intervention massive du Service d’incendie et de secours (SIS). On ne déplore aucune victime. Les pompiers sont restés sur place jusqu’à vendredi matin.

Solutions à l’étude pour assurer les activités pastorales

Construit en 1859 comme «Temple unique» pour réunir sept loges maçonniques, le bâtiment a été racheté en 1873 par les catholiques. Depuis 1958, le Sacré-Cœur accueille la Communauté catholique de langue espagnole. Le vicaire épiscopal, l’abbé Pascal Desthieux, a exprimé vendredi son soutien aux fidèles touchés.

Des solutions se mettent en place pour assurer les activités pastorales, en particulier la célébration de messes pour les communautés hispanophones qui se déroulaient au Sacré-Cœur, indique-t-il dans son message de soutien. Il en appelle à la solidarité.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a