Le plan en trois phases présenté mercredi par le Conseil fédéral, mis en consultation auprès des cantons jusqu’au 5 mai, offre une perspective de sortie de crise d’ici à l’automne. Mais il n’a pas de quoi réjouir les restaurateurs ni l’événementiel. Le président de GastroSuisse, Casimir Platzer, se dit «amèrement déçu». Il continue de réclamer l’«ouverture totale et immédiate» des établissements publics. Or, la prochaine étape de levée des restrictions n’est pas prévue avant le 26 mai.


Lire encore: