Football Leaks

Un procureur valaisan nommé pour enquêter sur Rinaldo Arnold

Proche de Gianni Infantino, le magistrat haut-valaisan aurait reçu des avantages du président de la FIFA

Le Ministère public valaisan a confié à un procureur extraordinaire la mission d'établir les faits après la mise en cause du premier procureur de l'office régional du Haut-Valais pour sa proximité avec le président de la FIFA Gianni Infantino. Il rappelle que l'intéressé bénéficie de la présomption d'innocence.

Lire aussi: Les relations troubles de Gianni Infantino avec un procureur valaisan

Selon le consortium European Investigative Collaborations (EIC), qui regroupe des journaux européens, des invitations auraient été accordées par Gianni Infantino à Rinaldo Arnold au Mondial 2018 en Russie, ou en mai 2016 pour un Congrès au Mexique et la finale de la Ligue des champions 2016 (organisée par l'UEFA) à Milan.

Le procureur désigné pour faire la lumière sur cette affaire doit déterminer si les faits sont susceptibles de relever du droit pénal, ajoute le ministère public du canton du Valais dans un communiqué diffusé mardi. Le magistrat mis en cause, Rinaldo Arnold, continue en attendant d'exercer ses fonctions.

Rinaldo Arnold aurait reçu d'autres avantages du président de la Fédération internationale de football (FIFA), Gianni Infantino. Il aurait organisé pour lui une rencontre avec le procureur général de la Confédération, Michael Lauber, au printemps 2016.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) se retrouve lui sous pression après la divulgation de ces éléments dans le cadre des Football Leaks, écrivait le journal dominical SonntagsBlick dimanche. Des membres de la commission de gestion du Conseil national, issus de plusieurs partis, souhaiteraient convoquer Michael Lauber pour l'entendre.

Publicité