Le Groupe Loup Suisse (GLS) veut faire toute la lumière sur le louveteau trouvé mort. Il offre une récompense à quiconque pourra aiguiller la police dans ses recherches.

«Groupe Loup Suisse offre 10 000 francs pour toute information/indice/témoignage qui permettra de confondre le(s) braconnier(s) du louveteau de Torgon», écrit l’association qui milite pour l’étude du loup et l’aide à la cohabitation avec le monde de l’élevage sur son compte Facebook.

«Je ne sais pas si cette récompense sera suffisante, mais on espère que cela va aider certaines personnes à parler, à mettre hors d’état de nuire le braconnier en question. Il nous faut quelqu’un qui ose parler», explique sur les ondes de Rhône FM la porte-parole romande du groupe Isabelle Germanier. ATS

Un louveteau mort. C’est la découverte faite par un randonneur le week-end dernier dans la région de Torgon, dans le Chablais valaisan. Le canidé a été abattu, mais le communiqué de la police cantonale est beaucoup plus évasif à ce sujet. Il indique que «la radiographie effectuée a démontré qu’un projectile avait traversé l’animal».

Lire aussi: Sur les traces du loup genevois