Un propriétaire résidant dans son logement ne doit pas être moins bien traité que celui qui le loue. C’est ce qu’a conclu le Tribunal fédéral dans un arrêt rendu en faveur de Rémy Bucheler, un avocat qui s’est opposé à la façon dont l’administration fiscale cantonale a calculé la valeur locative de son 5 pièces. Il récupère des impôts indûment réclamés, mais son cas ne fera pas bénéficier d’autres Genevois d’une baisse de leur taxation sur ce revenu fictif lié à l’occupation d’un bien immobilier que l’on possède.