L’expérience fut brève. En poste depuis tout juste deux ans, Martin von Muralt quitte ses fonctions de directeur de la prison genevoise de Champ-Dollon. La nouvelle a été annoncée ce lundi par le Département de la sécurité, de la population et de la santé (DSPS). Confronté à une mutinerie des gardiens les plus haut gradés de l’établissement, critiqué pour sa réforme et son style managérial, l’intéressé a dû se rendre à l’évidence. Le lien de confiance est rompu et il lui sera impossible de travailler dans un climat aussi délétère. Ce d’autant plus que le soutien affiché par sa hiérarchie et son ministre de tutelle, Mauro Poggia, a été bien timide et les louanges adressées dans le communiqué du jour bien tardives. Le poste sera remis au concours et un intérim est mis en place dans l’intervalle.