Le débat sur la candidature de la Suisse au Conseil de sécurité de l’ONU a largement tourné à l’avantage du chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), Ignazio Cassis. Dans un ultime assaut à trois mois de la votation par l’Assemblée générale en juin prochain à New York, l’UDC a tenté de s’y opposer: elle a lancé pas moins de 11 membres de son groupe dans la bataille, mais en vain. Face à un déluge de questions, l’actuel président de la Confédération est resté serein et concis dans ses réponses: il a facilement remporté le vote par 125 voix contre 56 et 8 abstentions.