Un skieur égaré dans la neige durant 48 heures

Vaud Le jeune homme a été retrouvé sauf

Un skieur de 19 ans est sorti d’un calvaire de 48 heures dans la neige, ce mardi aux Diablerets. Il n’avait plus donné signe de vie depuis son départ sur les pistes dimanche. Mardi, la police cantonale vaudoise a retrouvé le jeune homme vers 15h30, un peu plus de quatre heures après avoir été alertée de sa disparition. Epuisé, en hypothermie mais conscient, le rescapé a été héliporté à l’hôpital de Zweisimmen (BE). Il est tiré d’affaire, précise le communiqué officiel.

Le skieur n’avait pas l’intention de faire du hors-piste, a-t-il précisé au 24 heures , réfutant des indications données par la police dans un premier temps. Le jeune homme, un étudiant américain en échange à l’EPFL, a expliqué au quotidien vaudois s’être perdu dans la tempête. Il tentait de rejoindre les pylônes d’une remontée mécanique lorsqu’il a chuté dans une rivière. Incapable de gagner la berge, il a décidé de suivre le cours d’eau, immergé par moments jusqu’à la taille. Il a été retrouvé deux jours et deux nuits plus tard par des promeneurs, avant d’être pris en charge par les secours et héliporté vers l’hôpital de Zweisimmen.

Le jeune homme a pris la bonne décision: bouger sans s’arrêter. «Le travail musculaire est la meilleure pompe à chaleur», observe Beat Walpoth, directeur de la recherche cardiovasculaire aux HUG. Au stade d’hypothermie profonde, soit en dessous de 28 °C, «en général, un individu subit un arrêt cardio-respiratoire en quelques heures. Surtout s’il a été au contact de l’eau, qui provoque un refroidissement cinq à dix fois plus rapide.»