A Genève, la question carcérale est un sujet inépuisable. Après avoir dynamité le projet «Les Dardelles» – un établissement de 450 places dévolues à l’exécution de peine –, une majorité du Grand Conseil a encore dit sa préférence pour une politique qui favorise les alternatives à l’enfermement. Fer de lance des propositions visant à réduire l’usage de la prison dans un canton qui reste le champion national en matière de détention provisoire, Pierre Bayenet, député d’Ensemble à gauche, ne lâche pas la pression et déposera une nouvelle fournée ce mardi. A son menu figure une idée originale: permettre aux magistrats du pouvoir judiciaire, avant ou après leur entrée en fonction, d’effectuer un stage de deux semaines en qualité de surveillant, histoire de les sensibiliser à la réalité de cet univers.

Lire aussi: A Genève, le parlement enterre un méga-projet carcéral