Le nombre de chômeurs a augmenté en décembre en Suisse pour le troisième mois consécutif. Il s'est monté à 69 724 personnes, soit une hausse de 4003 unités par rapport à novembre. Cela se traduit par un taux de chômage de 1,9% pour le dernier mois de l'année 2000. Malgré cette légère hausse, les douze derniers mois ont été favorables à l'emploi. En effet, selon le Secrétariat d'Etat à l'économie, le taux de chômage annuel moyen a atteint 2% en 2000, contre 2,7% en 1999. Cette forte réduction a surtout eu lieu durant le premier semestre 2000, le nombre de personnes à la recherche d'un emploi passant de 92 631 à 65 962 entre janvier et fin juin.

Pour l'année 2001, les experts sont relativement optimistes concernant le marché de l'emploi. Les analystes de UBS prévoient un taux de croissance de 2,2% et un taux de chômage de 1,9%. Au Credit Suisse, on articule respectivement des chiffres de 2,5% et 1,9%. Dans cette atmosphère presque euphorique, le professeur Yves Fluckiger, spécialiste du marché de l'emploi, tient à souligner que la situation des personnes les plus vulnérables ne semble pas s'améliorer. En effet, ces travailleurs peu ou moyennement qualifiés ne parviennent pas à regagner leur place dans le circuit économique après plusieurs périodes de chômage.