A deux pas du lac, à Vevey, la terrasse du Café des Argiles tutoie les rives du Léman, qui bruissent de badauds en mal de soleil. Vue imprenable sur le Grammont, le parvis de l’établissement est idéalement situé. Et désert. L’intérieur n’est pas différent. Tables et chaises silencieuses parsèment un espace qui paraît trop grand pour leur nombre, souvenir d’un ultime service marqué par la distanciation sociale.

Lire aussi: Aides covid: un restaurant ouvre ses livres de compte