Léman

Une attraction lacustre a été repêchée au large de Lausanne

Le jouet, un mât flottant, avait fait les beaux jours des Bains d’Ouchy entre 1929 et 1939. Il sera exposé au Musée du Léman

Un mât flottant qui agrémentait la baignade des Lausannois avant de disparaître en 1939 a été extrait du lac mercredi à Lausanne. Il rejoindra à Nyon le Musée du Léman et son exposition Plouf!, une histoire de la baignade dans le Léman.

Lire à ce sujet: Se baigner dans le Léman, toute une histoire

Cette sphère métallique d’environ deux mètres de diamètre et lestée d’eau a fait fureur dans les années 1930. Un mât de cinq mètres de hauteur, pourvu d’échelons, y était fixé. Les baigneurs pouvaient grimper et se balancer sur l’installation qui, tel un culbuto géant, se redresse toujours et revient à la verticale en oscillant.

A la faillite de l’établissement, l’installation disparaît. Le 24 août 1989, le scientifique Jacques Piccard et Roger Thiébaud, le pilote du sous-marin F. A. Forel, emmènent l’artiste Grace Jones explorer les profondeurs du Léman. Par hasard, le trio tombe sur l’imposante sphère, sans se douter qu’il s’agit du fameux mât flottant.

Immergé à 122 mètres de profondeur

Au détour d’une conversation en 2016 qui se tient pendant les préparatifs de l’exposition Plouf!, Roger Thiébaud rapporte la découverte de l’époque à Lionel Gauthier conservateur du Musée du Léman. Gilbert Paillex, spécialiste en recherches subaquatiques, est mandaté par le musée pour retrouver l’objet.

Après plusieurs mois de recherche à l’aide de sondeurs et de son robot subaquatique, l’expert retrouve le mât flottant le 24 avril 2017. Il repose par 122 mètres de profondeur au large de Vidy.

A l’initiative du Musée du Léman, une délicate opération d’émersion a été lancée. Elle a trouvé son épilogue mercredi à l’aide de la grue du port.

Lire aussi: Le silure sème le trouble dans le lac Léman


A propos de l’exposition au Musée du Léman:

 

Publicité