Pour porter chance à sa sœur, Laura Dittli avait pris soin ce dimanche de se peindre les ongles en orange, la couleur du Centre. La présidente du parti zougois, elle-même candidate au gouvernement du canton de Suisse centrale, avait fait le déplacement de Lausanne pour l’élection au Conseil d’Etat vaudois. Un second tour, dont sa cadette Valérie Dittli sera la sensation. Sans expérience politique, ni troupes au Grand Conseil, la jeune femme fait une entrée fracassante au sein du collège cantonal, éjectant la socialiste sortante Cesla Amarelle. A 29 ans, la juriste devient l’une des plus jeunes conseillères d’Etat de l’histoire suisse.