C’est Stadler Rail qui tire le gros lot: les CFF et leurs filiales Thurbo (Suisse orientale) et RegionAlps (Valais) ont choisi le constructeur thurgovien pour les 286 rames automotrices de trafic régional qu’elles ont mises au concours l’an dernier. L’entreprise helvétique a été préférée aux offres d’Alstom (qui a racheté Bombardier Transport au début de l’année) et de Siemens. «C’était la meilleure offre par rapport aux critères d’adjudication», précise le CEO des CFF, Vincent Ducrot. Parmi les critères retenus figurent les coûts d’exploitation, la sécurité ou encore la qualité.