Affaire

Une commission fédérale donne raison à Pierre Maudet

Un reportage de la SRF sur le conseiller d’Etat genevois a violé la loi fédérale sur la radio et télévision

L’autorité indépendante d'examen des plaintes en matière de radio-télévision (AIEP), une commission fédérale extraparlementaire, a déterminé qu’un reportage de la SRF dans le cadre de l’affaire Maudet avait failli à son devoir d'assurer une information neutre et impartiale.

Le document, diffusé dans l’émission Rundschau, avait fait grand bruit, le 3 octobre 2018. Il faisait le lien entre la destination du fameux voyage offert en 2015 au conseiller d’Etat genevois, les Emirats arabes unis et la concession accordée à une société émiratie à l’aéroport de Genève, alors sous tutelle du PLR. C’est, affirmait le reportage, pour exporter de l’or sans entrave que les Emirats avaient agi. Le témoignage détaillé d’un professeur de droit pénal appuyait cette thèse.

Lire également: Ce que Pierre Maudet et les autres protagonistes ont dit au parquet

La délibération de la commission a conclu que le public «ne pouvait pas se faire sa propre opinion» sur la base du reportage. Pierre Maudet n’a par exemple pas pu commenter les accusations de l’expert en droit pénal. L’information concernant la concession à l’aéroport était incomplète, continue la commission dans son communiqué: elle se limitait aux aspects incriminant l’élu. Idem pour les personnes interrogées dans le reportage. Seuls les accusateurs du ministre ont eu droit à la parole. Le point de vue du politicien n’est, dans l’ensemble, pas suffisamment exprimé.

Lire aussi: L’affaire Maudet revient sous le feu des projecteurs

Enfin, les éléments non verbaux ont aussi été considérés comme ayant un caractère tendancieux.

La plainte de Pierre Maudet contre la SRF a été acceptée par cinq voix contre trois.

Tous nos articles consacrés à ce dossier: L’affaire Maudet

Plus de contenu dans le dossier

Publicité