Les cantons doivent prendre position sur le plan de sortie du semi-confinement du Conseil fédéral d’ici à la fin du week-end. En coulisses, les discussions vont bon train. Pas tellement à propos des assouplissements prévus le 1er mars, mais plutôt pour les étapes suivantes.

Vendredi, ce n’est pas des cantons mais d’une commission parlementaire qu’est venue la pression la plus significative. Par 14 voix (de droite et du centre) contre 10, la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N) demande que les restaurants puissent accueillir de nouveau leurs clients à partir du 22 mars, dans le respect des plans et mesures de protection usuels. Elle fait ainsi un pas en direction des attentes de GastroSuisse.