Le dossier de la commune fribourgeoise de Vuisternens-en-Ogoz avance à grands pas. Pour remplacer l'exécutif communal qui a donné sa démission en bloc (LT du 02.05.2008), le Conseil d'Etat va nommer une commission administrative de trois personnes. Selon nos informations, la présidence de cette entité devrait être confiée au député PDC André Ackermann.

Contacté par Le Temps, l'intéressé confirme avoir été approché par le directeur des Institutions, Pascal Corminboeuf. «Il m'a simplement demandé de faire partie de cette commission, et je lui ai confirmé mon intérêt», relate André Ackermann. Le ministre confirme: «Je me suis adressé à lui, car il a une longue expérience dans la gestion d'une commune.» Le démocrate-chrétien a en effet été syndic du village de Corminboeuf pendant quinze ans.

Pascal Corminboeuf avertit toutefois: avant de prendre sa décision, le Conseil d'Etat doit encore attendre le préavis du préfet de la Sarine, Nicolas Deiss, qui a pris des mesures d'urgence pour Vuisternens-en-Ogoz en confiant sa gestion à un juriste de la préfecture. Selon les dispositions légales, il peut soit organiser des élections communales anticipées, soit demander à l'Etat d'instaurer une tutelle.

Or cette seconde solution a sa préférence «à 99,9%». «Placer un triumvirat à la tête d'une commune permet de gérer celle-ci de façon efficace, avant d'envisager un retour à la normale. Et le choix d'André Ackermann serait excellent. Il sait comment les choses fonctionnent», note le préfet. Le Conseil d'Etat devrait donc prochainement entériner cette option.