Justice

Une cour anglaise ordonne le gel provisoire des avoirs d’Iliyas Khrapunov

Bien connu à Genève, le gendre de Mukhtar Ablyazov est dans le collimateur de la banque kazakhe BTA, qui veut lui interdire de gérer l’argent de son beau-père

Genevois d’adoption, proche du PDC et homme d’affaires bien connu de la place, Iliyas Khrapunov est rattrapé par les affres judiciaires de son beau-père, Mukhtar Ablyazov, ancien président de la banque kazakhe BTA et ennemi juré du président Noursoultan Nazarbayev. Saisie par la banque, la Haute cour britannique vient de prononcer un gel provisoire des avoirs d’Iliyas Khrapunov. Une décision «interdisant toute manipulation des avoirs détenus par M. Khrapunov pour lui-même ou à la place de M. Abylazov», écrit la banque dans un communiqué diffusé jeudi.

Aujourd’hui dans le giron du pouvoir kazakh, BTA accuse Mukhtar Ablyazov d’avoir détourné quelque 5 milliards de dollars entre 2006 et 2009. Poursuivi par la justice civile britannique, Mukhtar Ablyazov avait pris la fuite en février 2012, après avoir appris que sa sécurité était menacée en Angleterre. Arrêté en France le 31 juillet 2013, Mukhtar Ablyazov est détenu à la prison de Fleury-Mérogis depuis lors.

Le 17 septembre dernier, le premier ministre français Manuel Valls a validé son extradition vers la Russie, dans le cadre d’une enquête ouverte par Moscou en 2009. Une procédure dénoncée par les proches de Mukhtar Abylazov comme étant pilotée par le tout puissant président kazakh. Mukhtar Ablyazov a néanmoins été condamné par la Haute cour anglaise à rembourser 4 millards de dollars à BTA.

BTA soupçonne désormais Iliyas Khrapunov – qui s’était fait connaître à Genève par son projet de revalorisation de Genève-Plage – de gérer la fortune de Mukhtar Ablyazov, «en violation des ordonnances de la justice britannique», écrit la banque.

Contacté Iliyas Khrapunov ne semble pas faire grand cas de la décision anglaise. «Je ne gère évidemment pas les avoirs de mon beau-père, si tant est qu’il y ait encore des avoirs. BTA a tenté de lancer une procédure contre moi mais n’a pas respecté les voies légales. En désespoir de cause, ils ont obtenu de la Haute cour ce gel provisoire de mes avoirs. Ce gel n’est que provosoire et valable uniquement en Angleterre. J’ai déjà mandaté un avocat Anglais et nous avons fait appel de cette décision.»

Publicité