La course à la présidence du PSS est plus ouverte que jamais. Tenu à Bellinzone, le premier débat «officiel» entre les deux tandems – Mattea Meyer et Cédric Wermuth d’une part, Priska Seiler Graf et Mathias Reynard d’autre part – a surtout confirmé une tendance: le PS sera à l’avenir plus à gauche que sous l’ère de Christian Levrat. Mais aucun des deux «couples» n’a pris un ascendant décisif sur l’autre.

En guise d’échauffement, les candidates et candidats ont eu l’occasion de se présenter brièvement. Sur ce point, Mathias Reynard s’est acquis beaucoup de faveurs. Le seul à pouvoir s’exprimer cinq minutes en italien a affirmé son identité «d’homme de la montagne» et d’enseignant engagé en politique comme milicien, une denrée devenant de plus en plus rare en Suisse aussi.