Glaris reste le seul canton de Suisse à accorder les droits politiques dès 16 ans. Les Bernois ont en effet dit non par 67,2% à une réforme qui avait pourtant été soutenue par le Grand Conseil. Ce projet prévoyait que les jeunes soient autorisés à voter dès 16 ans tant au niveau cantonal que communal. Ils n’auraient toutefois pu être élus à une fonction politique qu’à l’âge de 18 ans, comme actuellement.