Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le Palais fédéral, où se déroule une partie de l’intrigue d’«Helvetica», la nouvelle série de la RTS.
© Anthony Anex/KEYSTONE

Séries télévisées

Une femme de ménage albano-suisse agent double au Palais fédéral

Lundi prochain débute à Berne le tournage d’une nouvelle série de la RTS. Inspiré des feuilletons nordiques, «Helvetica» promet un thriller politique multiculturel

Tina coule des jours paisibles à Berne, où elle travaille comme femme de ménage au Palais fédéral. Cette sérénité ne durera pas. Le quotidien de cette mère de famille s’accélère brutalement le jour où elle retrouve son père ensanglanté dans sa baignoire après un passage à tabac. Elle se voit alors forcée de collaborer avec des mafieux d’Europe de l’Est, sur la piste d’un stock d’armes interdites.

De nettoyeuse à malfaiteuse, elle deviendra pour finir agente double après son recrutement par le chef de la cellule antiterroriste de Fedpol. Rocambolesques, les aventures de Tina constituent le scénario d’Helvetica, nouvelle série de la RTS dont le tournage débute lundi prochain à Berne, ainsi que l’a révélé la Berner Zeitung ce mardi.

«On est en plein dans l’actualité!»

Le sujet de l’intrigue tombe à point nommé. A l’instar des buteurs suisses Shaqiri et Xhaka, l’héroïne, Tina, est une binationale albano-suisse. Or cette double identité joue «un rôle prépondérant dans le scénario», explique Max Karli, le producteur de Ma vie de courgette, chargé de la nouvelle série bernoise. «Cela fait plus de deux ans que l’histoire est en gestation, mais nous sommes en plein dans l’actualité!» s’amuse-t-il. D’autant que plusieurs autres personnages sont originaires des Balkans, notamment de Serbie et de Bosnie. «Ces communautés font simplement partie de nos vies en Suisse», déclare le producteur.

Décor principal de cette intrigue en six épisodes, la capitale fédérale n’a pas été choisie au hasard. «Le succès des séries politiques nordiques a bien évidemment été une source d’inspiration», détaille Max Karli. Hormis la Suisse, le casting a été effectué en France, en Belgique et en Albanie. Le rôle principal, Tina, est ainsi joué par Flonja Kodheli, une Belge d’origine albanaise. La Grisonne Ursina Lardi en présidente de la Confédération et le Valaisan Roland Vouilloz en policier complètent la distribution. Le feuilleton se réclame de la catégorie «thriller politique.» Une première en Suisse, à découvrir d’ici au deuxième semestre 2019.


La réalisation recherche des figurants: pour toute information concernant ce sujet, veuillez vous renseigner à l'adresse suivante: https://www.backgroundaction.ch/ ou écrire un mail à info@backgroundaction.ch 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Une journée pour les enfants proposée par «Le Temps»

Il y a une semaine, «Le Temps» a organisé une journée pour les enfants. Au menu: une rencontre avec la médaillée olympique Fanny Smith, des ateliers de robotique, de philosophie ou de fabrication d’hôtels à insectes

Une journée pour les enfants proposée par «Le Temps»

n/a
© Léonard Veillon