C’est confirmé. Ce mercredi, le Conseil fédéral a nommé Livia Leu au poste de secrétaire d’Etat tout en la chargeant aussi d’assumer la fonction de négociatrice en chef dans l’épineux dossier de l’accord-cadre avec l’UE. Il a pris cette décision dans le cadre d’une réorganisation du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). A l’avenir, celui-ci ne comptera plus qu’une seule secrétaire d’Etat.

Exit donc Roberto Balzaretti, qui reprend le poste d’ambassadeur à Paris, que lui cède Livia Leu. Son chef politique Ignazio Cassis l’a chaleureusement remercié. A l’évidence, ce n’est pas de gaieté de cœur que les deux Tessinois se séparent. Mais on ne saura pas si ce divorce a été imposé par le Conseil fédéral ou scellé par le patron du DFAE. Ignazio Cassis a éludé la question, levant tout de même un coin du voile: «Il faut à ce poste quelqu’un qui fasse l’unanimité auprès de tous les membres du Conseil fédéral.» Ce n’était plus le cas de Roberto Balzaretti.