Une fondue pour se réconcilier? L’histoire dira si le caquelon de la paix suffira pour rétablir définitivement un climat de confiance entre la Suisse et l’UE. Mais, large sourire aux lèvres sur les photos, le patron des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, et le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, ont semble-t-il apprécié cet échange, à en croire le tweet du Tessinois: «C’était une excellente opportunité pour faire le point et constater une dynamique positive entre la Suisse et l’UE.»