Élections fédérales

Une guerre des Roses au parfum neuchâtelois

Qui de Martine Docourt Ducommun ou de Silvia Locatelli succédera cet automne à Didier Berberat au Conseil des Etats? La concurrence interne entre les deux femmes socialistes promet d’électriser la campagne électorale du canton

Neuchâtel vivra-t-il sa guerre des Deux-Roses? En ce début d’année d’élections fédérales, les regards se tournent en effet vers les socialistes et le duel qui s’annonce pour la course au Conseil des Etats entre les deux candidates du parti, Martine Docourt Ducommun et Silvia Locatelli. Cette concurrence interne promet d’électriser encore davantage une campagne électorale dans un canton marqué par le départ de trois sortants sur six.

Pour rappel, Neuchâtel est le seul canton avec le Jura à élire ses conseillers aux Etats selon le mode proportionnel. Un système qui assure de fait un siège à chacun des deux plus grands partis que sont le PLR et le PS. Si le conseiller national libéral-radical Philippe Bauer devrait logiquement succéder à Raphaël Comte, le départ du socialiste Didier Berberat, figure de la Berne fédérale avec ses vingt-quatre années de fonction, ouvre le jeu.