Les cheveux ébouriffés, le teint hâlé, de ceux qui ont passé la saison hivernale sur les pistes, le chef de la sécurité du domaine skiable de Verbier écoute attentivement le réquisitoire de la procureure Camille Vaudan. De temps en temps, il secoue la tête. Ce mercredi, dans la salle d’audience du tribunal du district d’Entremont, à Sembrancher, il est assis sur le banc des accusés, prévenu d’homicide par négligence à la suite du décès d’une skieuse.