«Si on n’agit pas maintenant, c’est toute l’humanité qui risque de disparaître. J’en veux aux autorités qui ferment les yeux devant l’urgence.» Au bord des larmes, Cécile Bessire énumère les raisons de sa présence ce matin, au beau milieu du pont du Mont-Blanc, et de sa main, collée au bitume avec de la glue instantanée. A 27 ans, cette militante du climat – qui préfère l’étiquette de simple citoyenne – fait partie du mouvement Renovate Switzerland. Après une action lundi sur l’autoroute à la hauteur de Malley, c’est à Genève que les militants ont frappé, toujours de manière pacifique. Avec une revendication majeure: que le Conseil fédéral rénove, d’ici 2040, un million de maisons pour diminuer leur consommation d’énergie.