La police genevoise attend toujours de trouver celui qui remplacera Urs Rechsteiner à sa tête. Le Conseil d'Etat a annoncé mercredi la réouverture des candidatures.

Urs Rechsteiner avait annoncé son départ en mars dernier, pour raison de santé. Après avoir mis le poste au concours en août dernier, le Conseil d'Etat avait désigné Jacques Pitteloud, l'ancien chef des services de renseignement suisses. Le Valaisan s'était ensuite désisté, évoquant des motifs personnels.

En attendant la nomination de son successeur, qui pourrait prendre quelques mois, Urs Rechsteiner continuera d'assumer ses fonctions.