océans

Encore une rallonge pour la flotte suisse de haute mer

Après avoir obtenu un crédit de 215 millions de francs en juin, le Conseil fédéral demande 129 millions de plus pour renflouer une compagnie battant pavillon suisse

Le cautionnement de la flotte de haute mer coûtera plus cher que prévu à la Confédération. Le Conseil fédéral demande au parlement une rallonge supplémentaire d'environ 129 millions de francs. Les pertes fédérales devraient avoisiner les 100 millions.

Le gouvernement a transmis sa requête de crédit supplémentaire aux commissions des finances du Parlement dès la mi-octobre. Mais il ne l'avait pas communiqué publiquement.

Lors du déclenchement de la crise: La débâcle de la flotte suisse menace de se poursuivre

Déjà 215 millions en juin

Il avait déjà obtenu en juin une première rallonge de 215 millions pour honorer les cautionnements de 13 navires des compagnies maritimes SCL et SCT. Dans ce cas la Confédération devrait finalement subir une perte d'environ 200 millions.

Malgré les efforts entrepris pour renforcer les compagnies maritimes battant pavillon suisse, il n’a pas été possible d’éviter la sollicitation de cautionnements supplémentaires. Le nouveau crédit supplémentaire concerne les 8 navires de haute de mer de Massmariner SA. Le montant du crédit supplémentaire proposé par le Conseil fédéral correspond au prêt résiduel cautionné par la Confédération.

Des bateaux en vente

Le processus de vente de ces bateaux est en cours. Il n’est pour l’heure pas possible de fournir une estimation précise du produit net des ventes. Le plan de vente de la compagnie prévoit la cession des navires au meilleur prix et leur remise le plus vite possible.

Les problèmes de la flotte ont commencé en 2008, lorsque la crise financière s'est étendue au secteur maritime, et ils ont conduit à la vente d'une partie de la flotte en 2017. La crise des cautionnements a déjà coûté 204 millions à la Confédération.

Notre éditorial en 2017: Débâcle de la marine suisse: un cas d’école

Publicité