Le système informatique de la commune de Montreux (VD) a pu être progressivement remis en fonction lundi, après la cyberattaque subie il y a une semaine. Les prestations des administrations communales de Montreux et de Villeneuve sont à nouveau disponibles ce mardi.

La cellule de crise passe le relais à une cellule d’accompagnement, a annoncé lundi soir l’Association Sécurité Riviera (ASR).

Suite à la cyberattaque du dimanche 10 octobre, l’ensemble des systèmes informatiques ont été isolés par mesure de précaution. Après une phase d’analyse technique, les services informatiques ont travaillé à la restauration des données dans le but de pouvoir reprendre complètement les activités informatiques en ce début de semaine. Ce sera chose faite mardi.

Lire: Le piratage de Montreux est intervenu juste avant un audit de sécurité

Les administrations communales de Montreux et de Villeneuve, les services administratifs de l’ASR et la commune de Veytaux, touchée dans une moindre mesure, ainsi que des associations liées à ces localités ont progressivement pu reprendre leurs activités.

Pas de vol de données en masse 

Une plainte pénale contre inconnus a été déposée. L’enquête judiciaire se poursuit, en collaboration avec les experts en cybersécurité du canton et de la Confédération

Il y a une semaine, les investigations permettaient d’exclure pour l’instant un vol de données en masse. Il s’agit aussi de définir si des données sensibles pourraient être exploitées par les auteurs de l’attaque. Il y a une semaine toujours, aucune demande de rançon n’avait été formulée. Contactée lundi soir par Keystone-ATS, l’ASR n’a pas réagi pour actualiser ces informations.

Cette cyberattaque fait écho à celle dont a été victime la commune de Rolle, aussi dans le canton de Vaud. Le piratage informatique de l’administration communale avait eu lieu fin mai, mais n’avait été communiqué que fin août. Des données avaient été cryptées, volées et s’étaient retrouvées sur le darkweb.

Lire également: «Si nous avons accès à d’autres villes suisses que Rolle, nous les attaquerons aussi»