Elections

Une vague verte et vert'libérale fait sensation aux élections cantonales zurichoises

Les Verts font leur retour à l'exécutif en prenant un siège au PLR. Ils sont aussi en forte hausse au parlement, comme les Vert'libéraux. L'UDC est la grande perdante

Les élections zurichoises semblent aboutir dimanche à une forte poussée écologiste. Selon une estimation, les Verts font leur retour à l'exécutif en ravissant un siège au PLR. Au parlement, ils progressent fortement, les Vert'libéraux également.

L'estimation des autorités cantonales, publiée vers 14h00, concernant l'élection au Grand Conseil zurichois indique une progression de 5,2 points des Verts, à 12,5% et 23 sièges (+10), alors que les Vert'libéraux avanceraient de 4,5 points, à 12,1% et 22 sièges (+8). Ces deux partis semblent être les deux grands vainqueurs de ce scrutin.

Fort recul de l'UDC

Plus grand parti du canton, l'UDC serait aussi la plus grande perdante de cette élection. Elle baisserait de 4,5 points et passerait à 25,6%. En matière de sièges, elle perdrait sept mandats et reculerait à 47 unités.

Les autres partis bourgeois reculent eux aussi, mais dans des proportions nettement plus faibles: le PLR perd 1,7 point, à 15,7% (-2 sièges: à 29), le PDC recule de 0,5%, à 4,4% (-1 siège: 8). Le PBD pourrait être éjecté du législatif avec 1,7% (-0,9 point et -5 sièges), alors que l'UDF reste stable à 2,5% (-0,1) et 5 mandats.

A gauche, le PS reste la deuxième formation politique du canton avec 18,9% (-0,7 point), mais perd deux sièges et recule à 34 mandats. La Liste alternative (AL) reculerait de 1,1 point à 1,8%, soit 3 sièges (-2). Au centre de l'échiquier politique, le Parti évangélique semble progresser de 0,6 point, à 4,8% et 9 sièges (+1). Le taux de participation atteint 32,15%.

Claque pour le PLR à l'exécutif

Dans l'élection au gouvernement, les Verts créent également la sensation. Selon l'estimation publiée peu avant 14h00, leur candidat Martin Neukom figure en sixième position, alors même que le libéral-radical Thomas Vogel, huitième, semble échouer dans sa tentative de défendre le second siège de son parti, laissé vacant par Thomas Heiniger qui ne se représentait pas. Le PLR serait ainsi représenté pour la première fois par un seul représentant à l'exécutif.

Candidate de l'UDC, Natalie Rickli n'est pas encore certaine de l'emporter dans sa mission de défendre le second siège gouvernemental de son parti, suite au retrait de Markus Kägi. La conseillère nationale figure en 7e position, décrochée par le Vert Martin Neukom. Son avance sur Thomas Vogel (PLR) semble toutefois être suffisante.

Les cinq sortants figurent aux premières places, emmenés par les deux socialistes Mario Fehr et Jacqueline Fehr. Ernst Stocker (UDC), Silvia Steiner (PDC) et Carmen Walker Späh (PLR) seraient respectivement 3e, 4e et 5e. Le taux de participation atteint 31,39%.

Publicité